Accueil : Aumont 03.23.38.87.87 - Crézancy 03.23.71.50.70 - Verdilly 03.23.69.15.47

Ferme pilote d’expérimentation PNRI avec le Lycée de Crézancy,

Nos élèves participent au Plan National de Recherche et d’Innovation (PNRI) intitulé « vers des solutions opérationnelles contre la jaunisse de la betterave sucrière ». Après avoir installé des zones de test comprenant des pièges à insectes dans une parcelle bio de Verdilly (02), nos élèves vont régulièrement faire du comptage et de l’observation. Des informations complémentaires transmises à l’Institut Technique de la Betterave (ITB) afin de mener cette étude qui porte sur 3 ans.

Deuxième comptage by : Marie-Ange, Thibault, Maximilien, Arnaud, Tristan, Hugo en BTS ACSE 1…Ils ont relevé des pucerons noirs et verts ailés et non ailés ainsi que des coccinelles et des larves… A suivre.

PNRI

Le Plan National de Recherche et d’Innovation (PNRI) intitulé « vers des solutions opérationnelles contre la jaunisse de la betterave sucrière » a pour objectif de trouver des solutions alternatives à l’usage des néonicotinoïdes. Il s’agit d’un programme de recherche, réunissant de nombreux acteurs afin d’identifier, avant 2024, des solutions qui, seules ou combinées, protègeront les cultures de betterave à sucre des virus de jaunisse. Cet effort de recherche sans précédent porte tant sur la biologie, l’agronomie, la génétique, le biocontrôle, ou des dimensions sociologiques et économiques. L’INRAE assure la responsabilité scientifique du PNRI et l’ITB, sa gestion fonctionnelle.

Le lycée de Crézancy ferme pilote d’expérimentation

Une parcelle bio située sur Verdilly contribue à cette expérimentation, une autre manière pour le lycée de participer à l’animation des territoires tout en apportant de l’expertise et de l’ouverture à nos élèves. Les betteraves ont été semées à la lisière d’une parcelle boisée afin de vérifier l’influence des plantations de proximité sur la présence d’insectes prédateurs du puceron vert ailé à l’origine de la jaunisse de la betterave.

Pucerons noirs et pucerons noirs ailés

Ferme pilote d’expérimentation

Les fermes pilotes d’expérimentation sont des parcelles entières chez les agriculteurs betteraviers, qui serviront, durant les 3 années du PNRI, d’espace de test de la faisabilité de nouvelles pratiques agricoles en conditions réelles de production. Elles visent à évaluer les combinaisons de pratiques susceptibles de réduire les risques de jaunisse et les pertes de rendement associées. Elles permettront également de tester des pratiques spécifiques dont le niveau d’impact doit être évalué à une échelle parcellaire (ex : bandes fleuries, plantes compagnes). Déployées sur 581 hectares, dont 14% en agriculture biologique, elles permettront d’évaluer en conditions de plein champ ces leviers dans une diversité de situations.

Chaque ferme pilote est suivi par un responsable de la filière, ITB, Tereos, Cristal Union ou Saint-Louis-Sucre.

Des aménagements favorisant les régulations biologiques par les auxiliaires (bandes fleuries, bandes d’interculture laissées dans les betteraves, etc), les associations de la betterave à des plantes compagnes, et des lâchers d’auxiliaires ont déjà été évalués.

En 2022, les fermes pilotes auront vocation à tester en conditions de production, seuls ou en combinaisons, toutes les solutions développées par des projets du PNRI qui auront démontré une efficacité en conditions contrôlées ou en micro parcelles. Les fermes pilotes seront également le support de calculs des impacts techniques, économiques et organisationnels pour les agriculteurs et l’ensemble de la filière, liés aux nouveaux modes de conduite de la culture (en lien avec les projets de l’axe 4 du PNRI).

Le projet PNRI « fermes pilotes d’expérimentation » à télécharger ici

Carte évolutive des informations sur les fermes pilotes d’expérimentation ajoutées au fur et à mesure des 3 ans du PNRI. 

https://www.itbfr.org/pnri/les-fermes-pilotes-dexperimentations/

Les plantes compagnes

Une piste pour limiter les populations de pucerons Dans le réseau des Fermes Pilotes d’expérimentations, les partenaires du PNRI ont testé, en 2021, l’association de plantes (avoine, orge, fenugrec, vesce, féverole et pois) avec la betterave pour évaluer leur intérêt pour limiter les infestations de pucerons et les pertes de rendement associées à la jaunisse. Ces plantes compagnes ont été semées en même temps que les betteraves ou quelques semaines avant, puis détruites. La majorité de ces essais fait ressortir un impact significatif de l’avoine sur les populations de pucerons. Les observations faites quant à la réduction des symptômes de jaunisse et aux pertes de rendement associées à la concurrence avec les plantes compagnes varient selon les essais.

L’enjeu est de trouver un compromis pour définir des modalités d’utilisation et de conduite permettant d’avoir un effet suffisant pour réduire les développements de jaunisse virale sans concurrence entre plantes compagnes et betterave qui serait préjudiciable au rendement. En complément de cette approche de terrain, dans le cadre du projet SerVir, des actions en conditions contrôlées sont conduites par INRAE afin de comprendre l’impact des plantes compagnes sur l’introduction et la dispersion de foyers de jaunisse virale. Ainsi, des dispositifs expérimentaux spécifiques ont été mis en place de manière à 1) caractériser différents paramètres épidémiologiques (fécondité des pucerons, transmission des virus, mouvement de plante à plante) sur lesquels repose le développement de la jaunisse sur betterave et 2) évaluer l’impact de plantes compagnes sur ces paramètres. Le comportement des pucerons sur les plantes compagnes fera également l’objet de travaux au sein de SerVir pour l’identification de mécanismes clés (effets visuel ou olfactif) de la colonisation de parcelles de betterave par les pucerons. L’ensemble de ces résultats sont à confirmer en 2022 et 2023. L’espoir pour 2024 réside désormais dans la mise au point de combinaisons de leviers à actionner.

Le PNRI en chiffres

20 millions d’euros de financements (dont 7 de financements publics) – 3 années de recherche – une vingtaine de projets – 42 partenaires – des fermes pilote déployées en 2022 chez 57 agriculteurs – 4 axes de recherches

Plus d’infos : https://www.itbfr.org/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.